Mobilité articulaire en calisthénie

L’Importance Cruciale de la Mobilité Articulaire en Calisthénie

La Calisthénie est souvent perçue comme une forme d’entraînement purement basée sur la force et l’endurance. Or, elle cache un élément fondamental pour la performance et la prévention des blessures : la mobilité articulaire.


Dans cet article, je vais te parler de ce que c’est, pourquoi est-ce que c’est important aussi et quels sont les effets sur la santé.

Le sujet étant tellement VASTE (c’est une science à elle seule), qu’un seul article de blog ne peut pas suffire.


Dans un prochain article, je te montrerais des exercices de mobilités pour différentes parties du corps :).

Pourquoi la Mobilité Articulaire est-elle Essentielle en Calisthénie ?

Le succès en Calisthénie ne dépend pas seulement de la force musculaire, mais aussi de la capacité à exécuter des mouvements avec amplitude et fluidité.

Une bonne mobilité articulaire permet de réaliser des mouvements complexes sans restriction et réduit le risque de blessures.


Par exemple, il est important d’avoir une bonne mobilité des épaules pour faire le Handstand. Sinon on a pas une bonne forme.


C’est mon cas actuellement, comme vous pouvez le voir sur cette photo:



Je tiens le Handstand, mais ma mobilité d’épaule n’est pas encore assez bonne.

Mes poignets, mes épaules et mes hanches doivent former une ligne droite.

Mais actuellement, je n’arrive pas à avoir cette ligne à cause de mes épaules. Du coup pour tenir en équilibre, mes hanches et mes jambes compensent, ce qui donne cette forme que les anglophones appellent « Banana Handstand ».


Heureusement, il existe plein d’exercices pour y remédier.
Avec la mobilité d’épaule suffisante, on arrive à ce résultat:

Vous pouvez voir ici, que les poignets sont exactement en dessous des épaules, et ça, c’est la forme parfaite.

Cette mobilité articulaire sert aussi pour l’apprentissage du L-sit, du V-sit encore plus.
En fait, tous les skills demandent de la mobilité.

Qu’est-ce que la Mobilité Articulaire ?

La mobilité articulaire se réfère à la capacité d’une articulation à se mouvoir librement et complètement dans sa gamme de mouvement naturelle.

Elle implique une combinaison de souplesse des tissus mous entourant l’articulation, comme les muscles et les tendons, et la santé des structures articulaires elles-mêmes.

Une bonne mobilité articulaire permet non seulement une plus grande amplitude de mouvement, mais assure aussi une meilleure coordination et un équilibre optimal des forces autour des articulations, ce qui est essentiel pour la pratique efficace et sécuritaire de la Calisthénie.


C’est en ayant une bonne mobilité articulaire au niveau des épaules et des scapulaires, qu’on passe un muscle-up.

Faire un Dips en soit n’est pas compliqué.
Une traction non plus.
Ce qui pose un problème dans le muscle-up, c’est la transition.


Pourquoi ?


Parce qu’on fait travailler les muscles dans une portion de mouvement où ils n’ont pas du tout de force, du coup, on ne passe pas au dessus de la barre/des anneaux.


En ayant une force suffisante sur toute l’amplitude de mouvement (Aka une bonne mobilité), le muscle-up est réussi.

Quelles Différences avec la Souplesse ?

Bien que souvent confondus, les concepts de mobilité articulaire et de souplesse sont distincts et complémentaires. La souplesse fait référence à la capacité d’étirer un muscle ou un groupe de muscles.

Elle est essentielle pour une bonne amplitude de mouvement, mais elle n’est qu’un aspect de la mobilité articulaire.

En revanche, la mobilité articulaire englobe non seulement la souplesse des muscles, mais aussi l’intégrité et la fonction des articulations elles-mêmes, incluant les ligaments, les tendons et les capsules articulaires.

Alors que la souplesse peut permettre d’atteindre une certaine position, la mobilité articulaire est ce qui permet d’effectuer un mouvement complet, contrôlé et efficace dans cette position, en particulier dans le cadre de mouvements dynamiques et complexes en Calisthénie.

Ainsi, pour une pratique optimale de la Calisthénie, il est crucial de travailler à la fois sur la souplesse et la mobilité articulaire.

Un exercice qui est très bien pour travailler la mobilité des hanches en calisthénie est le Squat

L’Impact sur les Performances et la Santé

Une mobilité articulaire optimale contribue non seulement à des performances meilleures en Calisthénie mais joue aussi un rôle crucial dans la santé globale des articulations. Elle assure une meilleure répartition des charges et une diminution des tensions inutiles sur les articulations.

C’est pour ça qu’en Gymnastique, il y a énormément d’exercices de mobilité, pour renforcer les articulations !
Apprenez le Handstand, sans faire de mobilité des poignets, c’est 100% de risque de blessure !

Du jours au lendemain, vous essayez de mettre l’entièreté du poids de votre corps sur vos petits poignets de bébés. Cela ne peut que être douloureux.
Donc il y a des exercices spécifiques pour les poignets, les épaules, les hanches, les chevilles, etc.

Pour Vieillir dans un Corps Sain

La mobilité articulaire ne se limite pas à améliorer les performances en Calisthénie ; elle joue également un rôle essentiel dans le maintien d’un corps sain tout au long du vieillissement.

Avec l’âge, nos articulations peuvent perdre de leur flexibilité et de leur amplitude de mouvement, ce qui peut entraîner une diminution de l’indépendance et de la qualité de vie.

En mettant l’accent sur la mobilité articulaire, nous pouvons préserver et même améliorer la fonction articulaire, ce qui est crucial pour maintenir la souplesse, l’équilibre et la force nécessaires à nos activités quotidiennes.

Des exercices réguliers ciblant la mobilité aident à maintenir les articulations lubrifiées et à prévenir les raideurs, contribuant ainsi à réduire le risque de blessures et de maladies dégénératives comme l’arthrose.

De plus, une meilleure mobilité articulaire contribue à une meilleure posture et à une réduction des douleurs chroniques, deux éléments importants pour un vieillissement en bonne santé.


C’est grâce à ces exercices de mobilité articulaire, que malgrè des problèmes aux lombaires, je peux m’entrainer autant, et même apprendre des accrobaties (actuellement le salto avant), sans me re blesser :D.

Vous voulez, plus tard, devenir une personne âgée avec une bonne mobilité
Comme eux:

Mobilité articulaire en Calisthénie:
La mobilité permet de vieillir dans un corps en bonne santé !

Pour conclure

La mobilité articulaire joue un rôle crucial dans la pratique de la Calisthénie. Elle ne se limite pas à la souplesse musculaire, mais englobe la santé globale des articulations, permettant des mouvements plus fluides, contrôlés et efficaces.

En intégrant des exercices de mobilité dans votre routine (le prochain article vous montrera votre serviteur, en pleine souffrance, éxècutant des exercices pour vous inspirer), vous ne favorisez pas seulement de meilleures performances, mais vous contribuez également à une meilleure santé articulaire sur le long terme.

La mobilité articulaire est donc un pilier indispensable pour tout pratiquant de Calisthénie soucieux de sa performance et de sa santé physique.

Merci pour ton temps
Flo

Spread the love

Précédent

7 raisons de débuter la calisthénie

Suivant

Calisthénie: S’entrainer pour Soi, la clé de la réussite

  1. La mobilité articulaire est importante pour tous..
    Et j’avoue que je ne m’en préoccupe pas suffisamment avec le vélo 🙁
    Hâte de lire ton/tes article(s) avec des exercices à faire pour améliorer ça 😉
    Super article!

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén