Deviens ton propre mentor

Cultiver le dépassement de Soi: Sois ton propre mentor

J’ai une approche spiritualiste de la vie. Je pense qu’il n’y a pas d’actions futiles, que nos actes définissent qui nous sommes, et que nous avons le choix dans nos actes, donc on choisit qui l’on veut devenir. En gros, tu choisis qui tu vas être dans l’instant présent.

Tu as le choix entre:

  • continuer à regarder des vidéos inspirantes sur les réseaux sociaux pendant que tu es aux toilettes, à regarder des coachs qui t’inspirent, des mèmes de chats, pour ensuite retourner à ta dépression, ou à ton quotidien que tu trouves banal.
  • Ou tu as le choix délibéré de devenir immédiatement ton propre coach, ton propre mentor et de passer à l’action.

Après tout, toi seul sais ce que tu veux réaliser, tu es le plus à même de trouver tes mots pour t’encourager.

Cultiver le dépassement de Soi: Un choix

Euh Flo, on part dans de l’ésoterisme la, quel est le rapport avec la calisthénie serieusement ?

La meilleure version de toi-même en devenir

Exactement, c’est un blog de sport. Le sport, c’est développer son corps… et son esprit.

Je vois beaucoup de blogs de sport avec des articles du style :

« Comment rester motivé ? », puis voilà le sujet est clos après l’article. Cela aide les plus téméraires durant 72h, généralement du 1er janvier au matin, jusqu’à l’apéro du soir.

Le but de ce blog est certes de développer des compétences de dingue en Calisthénie, et dans la vie de tous les jours. Le slogan du blog pourrait être aussi bien « Un esprit sain dans un corps sain ». Donc, des articles de ce genre, tu vas en voir d’autres.

Et la raison, c’est que je te partage via ces articles mon développement personnel. Celui-là même qui m’a fait passer du gars timide maladif, sans estime de soi, flemmard, au type qui s’entraîne cinq fois par semaine, lit 1 livre par semaine, et qui essaie de partager sa motivation aux autres.

Encore une fois, rien n’est futile. Encore moins de prendre une décision simple : Veux-tu te prendre par la main et devenir une meilleure version de toi-même ? Car si tu comptes sur les autres, tu vas passer à côté de ta vie.

Cultiver le dépassement de Soi: Démotive-toi; Discipline-toi

La motivation naît d’un désir brusque ; soudain, on se passionne pour un tel sujet, comme la calisthénie. La motivation naît aussi dans notre esprit pour fuir une situation. Tu ne vois pas de quoi je parle ?

Souviens-toi, Madame Michault, prof de maths de ta 4ème B, qui te donne un devoir maison.
Tu arrives après moult péripéties à te mettre au boulot, puis face à la question « résolvez ce polynôme du second degré : 3x² – 5x + 7 = 0 », te vient un élan passionné pour un sujet quelconque :

Soudain, face à ton désarroi, voilà que d’un coup, te vient une passion pour les différents type de teinture de soie issus de vers Bombyx mori lors de la quatorzième ère du Sengoku en Chine ancestrale. Kamoulox !

C’est pareil quand on s’ennuie, qu’on regarde des Tiktoks et qu’on tombe sur un athlète de calisthénie. D’un coup, on désire faire des figures comme la planche, avoir un corps sculpté, donc on se motive à s’entraîner.

Puis on échoue.

Le désir ne tient jamais ses promesses

Shopenhauer

La motivation n’est que temporaire, c’est pourquoi un désir n’aboutit jamais.
Ce qu’il faut c’est un objectif.

Un désir est fantasmé: Par exemple, je désire Scarlett Johansson, ou à dire vraie tout simplement une meuf, et gagner au loto.


Un objectif a un seul but: Être réalisé.
Par exemple : Je veux reussir toutes les figures de calisthénie pour défier la gravité. Je veux obtenir le grand écart. Je veux soigner mon dos sur le long terme en faisant du Yoga
Et surtout l’objectif répond à un « Pourquoi »


Pourquoi: Pour créer une communauté de passionné(e)s autour de ce sport. Pour me permettre d’enfin me trouver « beau » et surtout, pour vieillir avec un corps sain (dixit le trentenaire qui écrit avec une lombalgie.. et oui, je ne peux pas m’entrainer actuellement !)

Si l’objectif répond à un « Pourquoi ? » et à pour but d’être réalisé, alors il faut une réponse à « Comment ? »

C’est là que vient la discipline.

Cultiver le dépassement de Soi: Voici ton choix Néo

Un célèbre économiste a dit (comme quoi ils ne disent pas que des conneries ceux-la, pas comme ces blogueurs improvisés..)

Tu as le choix entre deux douleurs:
La douleur du regret, ou
La douleur de la discipline

Jim Rohn

La douleur de la discipline est paradoxale, c’est celle qu’on a le plus de mal à endurer pour nos passions, alors qu’on l’encaisse volontiers toute notre vie pour aller à l’école, aller à son travail qu’on déteste, ne pas se trimballer à poil dans la rue parce que ça choque, alors que clairement on est mieux comme ça.

Ce que cela traduit, c’est que la discipline, au fond, on arrive tous à l’avoir. Donc pourquoi ne pas cultiver l’auto-discipline pour ses passions ?

Une championne de Kick-boxing m’a dit un jour : « Tu sais, quand j’étais championne, le rythme d’entraînement était dingue, j’en pouvais plus. Tous les jours après le travail, je savais que j’avais 2h à faire minimum, je n’avais pas envie. J’y allais quand même, en fait je me disais que c’était comme si j’allais au boulot, à un deuxième travail ».

C’est bête, mais redoutablement efficace.

Cultiver le dépassement de Soi: Encourages-toi !

On a déjà vu qu’il est possible de vaincre la flemme. Pour cela il faut être capable de marquer un temps d’arrêt, d’écouter les excuses bidon que l’on se dit, de respirer un coup, puis de faire.
Maintenant, pour devenir ton propre mentor : Définis tes objectifs

En ayant tes objectifs en tête, trouve toi un moyen de les accomplir.

Un exemple :

Le logo de mon blog est un spartiate, je trouve que c’est ce qui incarne le mieux le dépassement de soi. Il faut un côté « militaire/martial » pour faire de la calisthénie, se muscler, se discipliner.

J’ai ce blog, donc j’ai désormais un engagement vis-à-vis de toi.

J’ai encore la flemme, je me suis offert une chevalière qui a un emblème spartiate sur le dessus. Je la porte à l’auriculaire gauche (je suis gaucher).

Chaque fois que je la vois, je me dis « Tu dois t’entraîner, devenir meilleur, essayer, échouer, réussir et partager ça avec tes lecteurs ».

C’est une manière comme une autre. C’est ma manière.

À toi de trouver TA manière de réaliser TES objectifs.

Et crois-moi, tu vas la trouver. Médite ne serait-ce que 5 minutes par jour, tous les jours. Au bout de quelques jours, tu en auras plus appris sur toi-même que toute ta vie auparavant.

Tu as déjà remarqué comment tu peux trouver les mots facilement pour encourager quelqu’un ? Pour réconforter une personne ? Conseiller quelqu’un pour aller séduire une personne, alors que tu ne te dis jamais à toi-même ces propres mots ?

Maintenant, efforce-toi d’avoir en discours mental ces fameux encouragements que tu arrives à avoir pour les autres, mais pour toi.

Imagine la version adulte de toi qui parle avec ton Toi enfant (ça parait bête, mais c’est redoutablement efficace).
Ca n’est pas du narcissisme ou de l’égoïsme, c’est justement améliorer ton estime de Soi, en apprenant à croire en toi !



Reste avec moi, et continuons d’apprendre le calisthénic !

Il y aura d’autre article comme ça

N’oublies pas de télécharger ton bonus gratuit, de t’abonner, et pose tes questions en commentaire !

Ps: J’ai désormais un compte Tiktok, Youtube et Instagram (Homoncalis)
Mais ne passes pas ta vie dessus, deviens ton mentor ! 😉


Merci pour ton temps
Flo

Spread the love

Précédent

Faire des tractions: La base en calisthenie

Suivant

Gérer une blessure ou un repos forcé

  1. ‘Sans auto-discipline, le succès est impossible. Point.’
    Lou Holtz
    ou encore
    « La capacité à se discipliner pour reporter une gratification immédiate afin de profiter de plus grandes gratifications futures est une condition impérative de la réussite. »
    – Brian Tracy

    Trouver sa propre discipline est très dur si on est pas prêt a souffrir, faire des choses qu’on a pas envie de faire et se secouer.
    Et c’est valable pour tout. Il faut se pousser dans ses retranchements, il n’y a que comme cela qu’on repousse nos limites (qui sont surtout dans la tête). Pareil pour le vélo.
    La motivation c’est super uniquement pour commencer

    • Merci, sympas ces citations également. Grand point fort pour le vélo c’est sur, le dépassement de soi c’est le thème de ce sport également. Merci pour ton retour 😀

  2. Merci pour cet article qui a du chien. Tu es sacrément motivé et quel tchat aussi. Article très bien écrit et convaincant, j’espère que ce n’est pas écrit avec l’IA. Tu n’es pas un peu trop dur avec toi même ? j’espère. Trop de yang déséquilibre. Au fait j’ai lu ton article sur mon mail, normalement je ne devrais pouvoir lire qu’un extrait sur mon mail pour ensuite aller lire la suite sur ton blog, sauf si c’est ton choix. A part ça, ce sont de bonnes questions. Je suis jaloux même que tu y penses, ta réflexion est intéressante. Mais des personnes en dépression ne peuvent pas forcément s’en sortir comme ça, c’est une maladie, et pour certains un problème de neuro transmission.

    • Merci beaucoup !
      Oui très motivé c’est sûr. Et non je n’écris pas avec l’IA. Bienq que ça puisse être très efficace, j’ai une certaines fierté qui fait que je préfère écrire de la connerie par moi-même, plutot que de tenter d’ecrire un truc bien avec de l’aide :D. Par contre les images sont faîtes avec Midjourney, pour se créer une identité et ne pas mettre que des Gifs ^^.
      Dur envers moi-même, on me l’a déjà dit, mais c’est cette rigueur qui m’a permis de me sortir seul de la dépression dans ma vingtaine. Je ne prêche pas une vérité, juste ce qui a marché pour moi, j’espère ne pas faire peur aux lecteurs :O 🙂

      Par contre, je ne sais pas comment ça se fait que tu es pu lire l’article via mail, ni en entier. Si jamais tu maitrises le sujet je prends, je vais essayer de régler ça

  3. J’adore le ton de ton article, ça me ferait flipper de t’avoir comme coach mais ça serait sans doute efficace lol! Et oui les objectifs c’est important, avoir des modèles pour s’inspirer aussi! Merci pour cet article!

    • Merci pour ton retour ! haha je fais pas encore de coaching mais en vrai je suis cool, mais il faut sortir de ses zones de confort c’est sur (et efficace)

  4. Oui ça me parle ton article, ce sont des thématiques que j’approche et c’est très juste, avoir un objectif, le pourquoi et le comment sont impératif pour aller de l’avant et apprendre la discipline. Aussi avoir juste un désir est comme un feu de paille, vite venu et vite repartis !!!! Top !!! Ton élairage…:-)

  5. businessterritoires

    Le « Pourquoi » est en effet le moteur de tout. Pourquoi je le fais? Qu’est-ce qui me motive derrière tour cela. Et incarne son propre feu sacré. Quand je pratique mes différentes disciplines et que j’ai un coup de mou, ou que je me trouve des excuses bidons pour fuir ce temps pour moi même, je me remémore mon « pourquoi ».

    Ce sujet est une véritable réflexion personnelle. Chacun d’entre nous aura sa vérité, qui pourra nourrir celle des autres et permettre tout à chacun d’affiner sa vision du dépassement de soi et pourquoi le faire 😉

    En tout cas merci pour ta vision !

    • rahnercarpel

      J’ai bien aimé cet article Flo !

      Entre la différence entre un désir et un objectif, je pense que ta perception a du sens.

      Et je retiendrais, encore plus, la puissance de la discipline. Ce qui nous permet d’atteindre un objectif, que l’on soit motivé ou non. Ça me parle vraiment.

      Il y a une phrase qui dit « le caractère est la capacité de poursuivre une décision, même lorsque l’excitation et l’émotion de l’instant sont passés ». Je pense que ça résume bien ce super article !

      À très bientôt,

      Rahner.

  6. La discipline est douleur… Au début, très rapidement tu te démarques et tu arrives à tout faire 🙂 Bon Article

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén