Sept raisons de débuter la calisthénie

7 raisons de débuter la calisthénie


Pourquoi débuter la calisthénie ?

Je dis souvent dans mes articles que la calisthénie est un sport exigeant.

Et c’est le cas.

Il y a énormément de figures à apprendre, et comme en gymnastique, chacune d’entre elles demande plusieurs mois d’apprentissage en s’entraînant minimum 3 fois par semaine.

Par exemple, j’ai créé ce blog en février 2023, et j’ai commencé en même temps l’apprentissage du handstand (en autodidacte). Je commence enfin seulement à réussir à le tenir 10 secondes, sans mur, et pas à 100% de réussite (mais ça vient bien !) Pourtant, je m’y acharne et nous sommes en décembre.

Bien sûr, nous sommes tous différents, certains vont le maîtriser en 2 mois à peine. Certains galèrent pour le L-sit ou le Dragon Flag (lui, je l’ai eu rapidement 😀 ).

En faisant des recherches sur internet, je vois plein de commentaires de gens déçus. « La calisthénie est trop difficile, ce n’est pas pour moi, j’en suis incapable ». Ou certaines personnes pensent même que c’est un don… un pourcentage de la population naît avec la capacité de faire la Full planche à priori…

Balivernes !

Pourtant, malgré cette complexité, il y a plein de raisons de débuter la calisthénie !

Je vous en liste 7 ici.

1) Le coût

Honnêtement, c’est un sport qui ne coûte pas cher.
Niveau matériel, il y a une liste pour débuter ici.

Des barres parallèles, des paralettes, ou le top, des anneaux de gym, et vous avez de quoi faire LARGEMENT. C’est donc un sport franchement accessible. Que tu sois grand, petit, obèse, squelettique, homme ou femme, tu peux commencer ton voyage dans ce sport.

De plus en plus d’espaces publics sont mis en place pour s’entraîner. Par exemple, j’ai pu aller du côté de Bordeaux, à Bègles, il y a une petite plage, et… un parc de calisthénie. Même dans ma Dordogne paumée, ça se développe.

ça coute pas cher !

2) Le dépassement de Soi


Apprendre les figures prend du temps, mais chaque figure se décompose en plusieurs mouvements simples. C’est justement cet aspect qui permet de cultiver le dépassement de soi, car dans ce sport, il n’y a pas de petites victoires.

Ce que je veux dire par là, c’est que par exemple, tu vas faire 10 pompes standards un jour, puis à ta prochaine séance, 11, puis 12… Finalement, viendra un moment où tu feras 15 Pike push-up.

Là, tu te rendras compte que tu as déjà parcouru un petit bout de chemin. Cela crée un sentiment assez particulier et ce qui est beau, c’est qu’il s’entretient facilement à chaque petite victoire.

À force, tu développes un vrai goût pour te surpasser, et cela ne se limite pas seulement à la calisthénie, mais s’étend à ta vie personnelle.

3) Un renforcement musculaire harmonieux


Il n’y a pas vraiment d’exercice d’isolation en calisthénie (à ce que je sache). Cela signifie que tu ne peux pas entraîner QUE tes pectoraux, ou QUE tes abdominaux, ou que sais-je encore. Chaque exercice est poly-articulaire, faisant travailler toute une chaîne musculaire.

Quand tu fais des tractions, tu sens non seulement tes bras mais aussi tes abdominaux.

Le squat renforce tes cuisses, ton dos et ton tronc.

Les pompes te font travailler en même temps le gainage abdominal.

C’est bien pour cela que si tu regardes le physique d’un gymnaste ou d’un athlète de calisthénie, ils ont une silhouette harmonieuse avec un dos en V, des abdominaux solides et des jambes adaptées pour supporter tout ça.

4) Amélioration de la mobilité

Dans l’article sur les squats,

J’explique brièvement que nous avons perdu la capacité d’effectuer un mouvement dit « primal », qui est le fait de s’accroupir.

On ne s’accroupit plus, par manque de mobilité au niveau des hanches, et c’est en partie grandement responsable du mal du siècle : le mal de dos. Tu veux soigner ton dos ?

Accroupis-toi.

Les squats permettent de retrouver ce mouvement. À force d’effectuer ce mouvement, tu muscles toute la chaîne musculaire concernée. Plus tu travailles sur l’amplitude, plus tu as de force sur une plus grande amplitude.

Avoir de la force sur une grande amplitude de mouvement, c’est être mobile. C’est différent de la souplesse.

Un yogi qui fait le grand écart pendant 15 minutes est très souple.

Une femme peut être moins souple, mais qui fait des exercices de mobilité pour avoir de la force même avec les jambes écartées est mobile. C’est ce qui fait la différence entre un Head-kick moyen par un yogi souple et un Head-kick dévastateur par une athlète mobile.

Je caricature, mais il faut comprendre cette différence entre souplesse et mobilité. La mobilité est une force d’étirements actifs.

En calisthénie, en raison de tous les muscles utilisés, tu vas développer naturellement ta mobilité au niveau des hanches (squats), des poignets (push-up, handstand, planche), des épaules (dips profonds, handstand).

Et détail extrêmement important :


Travailler ta mobilité, c’est vieillir avec un corps en bonne santé.

Après, il faut bien sûr faire des séances complètes dédiées uniquement à la mobilité, pour pouvoir faire le L-sit, V-sit et toutes les variantes dites « Straddle ».

Straddle signifie avoir les jambes écartées. Faire un front lever en Straddle, ou la planche, permet de faciliter un peu l’exercice car ça diminue l’effet de levier du corps. Plus l’écart des jambes est important, plus c’est simple.

5) Pas besoin de salle de sport

Un abonnement en moins 🙂 .

Tu peux même t’entraîner dans ton logement du Crous de 3m², c’est beau ça. Plus sérieusement, c’est facile de trouver des vidéos de personnes qui s’entraînent à faire des trucs impressionnants, dans une chambre ou un salon.

Par exemple, sur Instagram, on peut trouver le compte de « Leestrengthjourney », une femme dans la vingtaine, qui fait des one-arm handstand et des planches dans sa chambre, c’est assez impressionnant. (Je n’ai aucune affiliation avec elle, honnêtement je suis à des années lumière de son niveau ^^).

Le tout est de ne pas casser de meubles, ou de se casser de membres en apprenant le handstand. Par chance, ça s’apprend bien avec un mur.

6) La variétés des exercices

Certes, ici je te parle des 4 exercices de bases, ça peut sembler peu, mais en vérité, chaque exercice a un nombre de variantes quasiment infini.

Chaque variante peut entraîner différents groupes musculaires, tu peux facilement te concentrer sur de la poussée, du tirage, les abdominaux ou les jambes.

Après, ce ne sont que les exercices de base. Avec le temps, tu feras des front levers, des planches, etc., ce qui te permettra alors de créer tes propres combos pour enchaîner tes figures, et même de participer à des compétitions.

Le potentiel est infini 😀

7) Un énorme gain de confiance en soi

La confiance en soi se crée par l’habitude d’une action et la connaissance de tes propres capacités dans cette action.

Jouer de la guitare en public ne me fait plus peur, car je sais que je sais jouer de cet instrument.

La calisthénie, c’est pareil, sauf qu’en plus de ça, tu développes naturellement le dépassement de soi, et en plus, tu vois ton corps se transformer au fur et à mesure du temps.

Les bienfaits sur ton mental et ta posture sont clairement énormes.

Et comme ta posture s’améliore, et que la posture agit elle-même sur la santé mentale, tu rentres dans un cercle vertueux.

Crois-moi, tu vas finir par rayonner et sérieusement aimer cette nouvelle version de toi-même.

Merci pour ton temps

Flo

Spread the love

Précédent

Je me suis entraîné tous les jours, ne fais pas cette erreur !

Suivant

L’Importance Cruciale de la Mobilité Articulaire en Calisthénie

  1. Merci, je viens d’apprendre des nouveaux mots et surtout de nouvelles pratiques : calisthénie et handstand. Je n’ai plus qu’à m’y mettre ! 😀

    • Merci !

      Je pense à faire un glossaire d’ailleurs pour tous ces termes de calisthénie, ça peut être déroutant pour une personne qui ne connait pas 😉

  2. Merci, ça donne vraiment envie d’essayer. 😃

  3. Charlotte

    Merci pour cet article qui donne vraiment l’envie de s’y mettre. Je serai curieuse de savoir s’il y a des variantes de certains exercices pour les femmes. Le corps féminin étant légèrement différent, je ne voudrais pas me blesser en faisant des exercices non adaptés. Peut-être est-ce le sujet d’une prochain article ? 😉

    • Merci Charlotte

      A ce que j’en sais actuellement, et ce que je vois, il n’y a pas spécifiquement de variantes pour femmes.

      Je suis d’ailleurs quelque femme, qui réussissent aussi bien, voire mieux que les hommes.

      Par contre oui, la calisthénie pour les femmes est le sujet d’un futur article 🙂

  4. Merci beaucoup pour ton article, je ne connaissais pas ce sport et j’y ai appris énormément de chose. Une belle pratique physique à la fois utile au corps et à l’esprit.

  5. Merci pour cet article qui nous rappelle que la difficulté dans la callisthénie n’est pas tant l’exercice en lui-même, mais plutôt le manque de constance. Les débutants ont souvent tendance à viser trop haut, trop vite et vouloir taper trop fort. Il est important de laisser le temps au temps. De plus, lorsqu’on commence cette discipline, il y a toute une hygiène de vie et une nutrition à adopter.

    Pour moi, c’est plus qu’un sport, c’est un style de vie.

    Je fais volontairement le lien entre la callisthénie et la musculation. L’essentiel est de se sentir bien dans son corps, et les figures ne sont que la cerise sur le gâteau.

    Je suis un adepte de la méthode Lafay, qui privilégie beaucoup le poids du corps.

    Lorsque j’ai reçu mes barres parallèles, je pouvais à peine faire un dip ^^’. Six mois plus tard, mon record était de 25 dips je refais bientôt le test pour les un an. Curieux de mesurer les progrès.

    Cela prend du temps, mais si on consigne ses progrès dans un carnet d’entraînement, on se rend compte qu’on progresse assez rapidement !

    Mais il faut être rigoureux et consistant.

    • Oui, il ne faut pas se precipiter dans ce sport.
      Beaucoup fonce tête baissée, et se blesse (j’ai expérimenté cela haha).
      C’est vraiment un sport qui récompense sur le long terme, le travail est long, mais quand on observe des petits progrès c’est tellement gratifiant :O.

      La methode Lafay donne vraiment des resultats incroyable, bravo ;).

      Belle performance pour les dips !
      Avec 25 Dips, tu peux meme tenter de faire des Russian Dips ;).

      Bon nouveau record à toi alors

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén